Présentation

  • : Dessins énergétiques
  • : Ce Blog à pour but de donner à chacun les moyens de se libérer en s'harmonisant sur tous les plans à l'aide d'outils simples et de dessins agissants.
  • Contact

* Le dodécaèdre


La Prière magique de l'équipe & I P K


"Moi, I P K , canal du Plan Divin, je vous remets dans l'Amour Infini de

Dieu – Adonaï – YHWH

pour que vous soyez à votre juste place selon votre Plan Divin, avec toute la puissance de mon amour illimité et inconditionnel, et avec l'aide de mes Partenaires Divins, de tous les mondes, de tous les univers, de toutes les galaxies d'Amour et de Lumière pour que vous soyez bénis, sanctifiés, protégés, purifiés, libérés, régénérés, exorcisés, harmonisés, aimés et pardonnés pour le plus grand bien de l'humanité et du monde minéral, végétal et animal, avec l'aide de tous les Anges, les Archanges des univers connus et méconnus et que cela puisse agir d'une manière constante et permanente sur vos ascendants et sur vos descendants, avec l'aide des Maîtres de Shamballa, du Grand Soleil Central, du Mont Shasta et tous les Maîtres Ascensionnés, avec le Maître Saint Germain et sa Flamme Violette, avec Bouddha et sa flamme Dorée, avec Jésus et sa Flamme Blanche.

Que cela puisse pénétrer dans vos neurones, vos cellules et vos organes d'une manière constante et permanente et que l'on puisse transformer la haine gratuite en Amour Inconditionnel.

Que Cela Soit et Cela Est !

Amen et merci

Amen Toda Haï Haï Haï”

(merci la Vie, la Vie, la Vie)

_______

 

 

Réactualisées par une recherche incessante, grâce aux millliers d'informations nouvelles mises à notre disposition, alliées à la lithurgie d'Amour que  I P K   pratique depuis plusieurs incarnations de manière répétitive et permanente, les énergies du dodécaèdre nous permettent ainsi d'avancer sur notre chemin d'évolution par la libération et la transformation dans l'harmonie et le respect des lois divines. 

 

pour accéder aux témoignages, cliquez sur le lien des réactions des internautes

Liens

/ / /

  Les guérisons par le Notre Père d'Edgar Cayce

 

                                                                                  Edgar Cayce

vécut de 1877 à 1945 aux Etats-Unis, dans le Kentucky. Médium hors du commun, c’est au cours des "lectures" (plus de 14.000) de santé et de vie qu’il révéla à l'humanité que l'Homme est un être dont la conscience est susceptible de s'étendre jusqu'à l'infini, jusqu'à l'éternité.


À l'occasion d'une demande d'explication sur les glandes endocrines, Edgar Cayce conseilla la méditation comme outil de travail.

Mieux, la récitation méditative du Notre Père pouvant avoir un effet dynamisant sur les glandes malades. Cette prière appelant les forces créatrices divines, celles-ci descendent dans le corps.  

Comment donc utiliser le Notre Père afin de connecter ses forces constructives avec les glandes endocrines ?  

"En essayant de ressentir le flot des significations de chaque verset couler à travers votre corps physique. Car il se produit dans le corps physique une réponse aux représentations du corps mental : il y a une réaction physique qui se construit. (Lecture 281-29) (26)  

Le thème du présent ouvrage ne portant pas sur l’explication physiologique des glandes endocrines, il n’est pas utile de les détailler une par une. Par contre, grâce à la prise de conscience de l'efficacité du Notre Père lors de sa récitation, l’un des versets est susceptible d’ouvrir une glande et, ainsi, d’apporter la guérison. Plus l’esprit est ouvert à la descente de l’énergie divine dans l’être, plus l’action bienfaitrice se réalise dans la glande déficiente.  

Ainsi que le rappelle fort justement l'auteur d'un ouvrage sur Edgar Cayce, cette façon de réciter le Notre Père était dans la tradition des Cathares. Ils accordaient à ces versets un pouvoir de guérison extrêmement fort.

 

Correspondances entre les versets du "Notre Père"

et les principales glandes endocrines, selon Edgar Cayce

Notre Père qui es aux cieux, 

pituitaire (glande maîtresse du corps)

que Ton Nom soit sanctifié, 

pinéale 

que Ton Règne vienne, 

thyroïde

que Ta Volonté soit faite sur la terre 

thymus

comme au ciel, 

thyroïde

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour 

gonades (glandes sexuelles, mâle et femelle)

Pardonne-nous nos offenses  comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés,            

surrénales

et ne nous Soumets pas à la tentation,

cellules de Lyden (glandes de Leydig) ensemble de cellules sécrétant des hormones, (sous le nombril, au-dessus des gonades)

mais Délivre-nous du mal,

thymus

car c'est à Toi qu'appartiennent le règne,

thyroïde

                                                   la puissance ,

pinéale
                                                    et la gloire. pituitaire

  amen  

 
Tiré du livre : 
L'univers d'Edgar Cayce, Tome 1 (pages 51 à 53,)

par Dorothée Kœchlin de Bizemont,

collection Les énigmes de l'univers, Éditions Robert Laffont, 1985. 

 

 

 

Extraits de "lectures"faites par Edgar Cayce : 


1. Si la personne veut bien s'aider elle-même, en aidant les traitements prescrits, elle s'efforcera de se visualiser comme guérie, et aidée par les traitements en question. Tu dois savoir à quoi sert chaque prescription médicale, et visualiser comment elle agit à l'intérieur de toi. Maintiens ton esprit dans cette attitude de visualisation qui encourage et soutient les énergies continuellement en action dans ton corps, énergies qui sont comme un flot incessant, vois-tu? (Lecture 326-1). 


2. Rappelle-toi que le corps se renouvelle progressivement et constamment. Ne considère pas que la maladie qui a existé chez toi est définitive, elle peut être chassée de ton organisme. (Lecture 1548-3). 


3. Oui, il est possible de garder toujours sa jeunesse, si c'est cela que l'on désire - à condition d'en payer le prix nécessaire! (Lecture 900-465). 


4. (Il est possible de rajeunir dans cette vie-ci).Car comme le corps est une structure composée d'atomes, qui sont des unités d'énergie, les mouvements de ces énergies atomiques reproduisent dans leur schéma la structure de l'Univers. Et comme ces énergies structurelles de chaque atome du corps sont programmées pour être reliées, et unies, aux énergies spirituelles (de l'Univers) elles travaillent sans cesse à revivifier, à reconstruire le bilan énergétique. Et comme l'âme (qui est de nature spirituelle) ne peut pas mourir, car elle est divine, le corps peut être revivifié et rajeuni. Et finalement - c'est son devenir - il pourra transcender la Terre et ce qui appartient à la matière terrestre. (Lecture 262-85). 


5. Car le corps physique est capable, au départ, dès sa création, de se renouveler lui-même. Ainsi, chaque organe, chaque portion de l'organisme sécrète, selon sa vie physique, mentale et spirituelle, tout ce qui est nécessaire à sa croissance dans les conditions optimales. (Lecture 3337-1). 


6. On devrait dire à chacun que s'il veillait à maintenir un équilibre entre assimilation et élimination - l'équilibre le plus proche possible de la normale -, eh bien sa vie pourrait se prolonger indéfiniment, aussi longtemps qu'il le souhaiterait! Car l'organisme est construit par ce qu'il assimile, et il est capable de se ressusciter aussi longtemps qu'il n'est pas gêné par une insuffisance des éliminations. (Lecture 311-4). 


7. Nous sommes physiquement ce que nous avons digéré dans notre corps physique. Nous sommes mentalement ce que nous pensons (...) Et nous sommes spirituellement ce que nous avons digéré dans notre être mental. (Lecture 2970-1). 


8. On considère souvent que la spiritualité, l'activité mentale et le corps physique, sont UN - bien qu'ils puissent se séparer et fonctionner l'un sans l'autre, et même au détriment l'un de l'autre. Faites-les coopérer; réunissez-les dans leur programme. Et ainsi, vous aurez une plus grande énergie dans vos activités. (Lecture 307-10). 


9. La guérison consiste à mettre les tissus vivants du corps en résonance avec les Énergies Créatrices. (Lecture 1967-1). 


10. Au fur et à mesure que la personne branche son moi sur les Forces Créatrices, elle devient capable d'être un canal, au point qu'elle peut amener une guérison instantanée par l'imposition des mains. Plus cela se produit souvent, plus s'augmente la puissance ressentie par la personne. (Lecture 281-9). 


11. Lorsqu'on est capable de faire passer son moi physique par toutes les étapes de cette résonance jusqu'au centre qui dispense l'énergie, c'est-à-dire le troisième oeil - alors le corps de cet individu devient comme un aimant qui, utilisé correctement, amène la guérison aux autres en passant par les mains. C'est ainsi que l'imposition des mains peut soigner efficacement. (Lecture 281-14). 


12. Méditer, c'est chercher à rebrancher son corps mental et son corps physique sur leur source spirituelle. C'est mettre ton physique et ton mental en résonance avec le créateur, en cherchant à connaître tes relations avec lui. C'est cela la vraie méditation. (Lecture 281-41). 


13. La méditation est donc prière, elle vient du Moi profond et consiste à vider ton moi de tout ce qui empêche les Forces Créatrices de surgir des profondeurs de ton Moi... (Lecture 281-13). 


14. Lorsqu'un être humain, avec son corps, a élevé suffisamment ses vibrations, il peut, à l'aide de la parole, éveiller le dynamisme émotionnel de cet autre qui est malade, de façon à revivifier, ressusciter, modifier les énergies tourbillonnaires de la structure atomique de son corps physique, c'est-à-dire la force vitale de celui-ci. Ainsi, ces énergies sont remises en mouvement. (Lecture 281-14). 


15. On peut voir facilement combien les glandes endocrines sont étroitement associées au renouvellement des cellules, à la dégénérescence, ou au rajeunissement. Et ceci se fait non seulement à travers les énergies physiques, mais aussi à travers les énergies du corps mental et du corps spirituel. Car les énergies glandulaires sont, pourrait-on dire, les sources à partir desquelles l'âme peut habiter à l'intérieur du corps. (Lecture 281-38).


16. La technique du souffle, la récitation du mantra AUM ou la méditation du Notre Père exercent une ouverture et une réactivation du système glandulaire. (Lecture 281-28 et ailleurs).


17. Le Notre Père provoque bien l'ouverture de ces centres glandulaires. Ce n'est pas la seule voie possible, mais c'est une voie qui répondra aux désirs de ceux qui cherchent un moyen, un chemin, pour comprendre comment agit la Force créatrice (dans le corps). (Lecture 281-29).


18. Pour cela il faut s'efforcer de ressentir le flot de signification de chaque verset couler à travers votre corps physique, car il se produit dans le corps physique une réponse aux représentations mentales. Il y a une réaction physique qui se construit. (Lecture 281-29).


19. Nous vous avons indiqué la bonne manière de procéder pour ceux qui devraient par leur foi, imposer les mains, donner l'onction des huiles, prier sur les malades. Au sens large, ces facultés de guérir sont innées en tout individu et peuvent être éveillées en chacun. À condition que l'on veuille brancher son Moi profond sur les lois relatives à ces forces de guérison, et que l'on se garde pur. (Lecture 262-17).


20. Guérir les autres, c'est se guérir soi-même. Car donner autour de soi ce qui aide les autres à atteindre la parfaite vibration de vie dans leur corps physique, à travers une juste attitude mentale, et un harmonieux développement des aptitudes corporelles, tout cela nous apporte à nous-mêmes un progrès dans la connaissance. Oui, en guérissant les autres, on se guérit soi-même! (Lecture 281-18).

Partager cette page

Repost0